Quelles sont les conditions à respecter pour ouvrir une boite de nuit ?

Même si la scène nocturne connaît certains changements, des boîtes de nuit continuent, chaque année, d’attirer de nombreux noctambules qui cherchent à se déhancher sur la piste de danse. Voulez-vous savoir comment ouvrir une boîte de nuit ? Découvrez les conditions à respecter pour ouvrir une boite de nuit.

Quel business plan pour ouvrir la boîte de nuit ?

Vous devez d’abord rédiger un plan d’affaires afin d’ouvrir la boîte de nuit. Ce document vous permet d’affiner votre projet, par exemple en réalisant une étude de marché. De plus, vous devez identifier les concurrents sur la zone géographique, leurs parts de marché, leurs offres ainsi que vos clients et leurs attentes en termes d’ambiance, de prix et de musique. À partir de là, vous développerez le business plan : par exemple, vous pouvez décider la gratuité de l’entrée jusqu’à un certain temps, ce qui peut vous rendre attractif. Ouvrir une boîte de nuit nécessite de réunir quelques budgets. Vous vous demandez comment obtenir un prêt commercial ? Le business plan doit aussi vous permettre de convaincre la banque de vous accorder le prêt pour financer l’ouverture d’une boîte de nuit. Pour cela, vous devez assurer le banquier de la rentabilité du projet : à l’aide d’un formulaire, prouvez sa viabilité en indiquant votre chiffre d’affaires prévisionnel sur plusieurs échéances. Pour plus d’informations, cliquez sur cette page.

Quel local pour ouvrir la boîte de nuit ?

Le point fondamental de l’établissement d’une boîte de nuit est généralement le choix du lieu. Tout d’abord, vous devez choisir un lieu suffisamment grand pour disposer des installations (piste de danse, bar, etc.) nécessaires à la création de la boîte de nuit. Mis à part les problèmes de surface, vous devez être en mesure d’attirer des clients. Pour cette raison, si votre discothèque est en banlieue, elle doit facilement être accessible en voiture. Vous pouvez aussi ancrer la boîte de nuit dans le centre-ville, mais vous devez, dans ce cas, gérer le bruit avec soin afin de ne pas avoir à faire face aux plaintes de voisins mécontents. Afin de vous faciliter la tâche, vous pouvez reprendre une boîte de nuit lorsque vous disposez des fonds qui sont nécessaires. Pour ce faire, vous devez continuer à acheter le fonds de commerce, ce qui permet d’avoir des clients dès l’ouverture de la discothèque. Cependant, assurez-vous que la pièce répond aux conditions de sécurité et que ses surfaces sont adaptées à l’atmosphère prévue. Sinon, vous pouvez aussi passer par la gestion locative, moins chère et moins risquée. Elle vous permet de louer un fonds de commerce et aussi d’agir en tant que gestionnaire pendant une certaine durée précisée dans le contrat : ce qui vous permet de déterminer une rentabilité de fonds de commerce et de continuer à acheter le fonds de commerce si nécessaire. Le cahier de charges est aussi important.

Quelle réglementation afin d’ouvrir une boite de nuit ?

Il est nécessaire de suivre la réglementation pour ouvrir une boîte de nuit. Vous devez obtenir un permis d’alcool, communément appelé permis de bar. Pour ce faire, vous devez suivre une formation de 20 heures : elle vous informe sur vos droits et vos obligations en matière d’une vente d’alcool et vous incite à bien vous comporter face aux clients sous l’emprise de l’alcool. La formation sensibilise également à une lutte contre l’alcoolisme et à la protection de mineurs, ainsi qu’à l’obligation de prévenir et de protéger l’ordre public. Vous recevrez alors une licence d’exploitation valable 10 ans. Au plus tard 15 jours avant l’ouverture de l’établissement, une déclaration administrative est également requise auprès de la Mairie. Pour gérer une boîte de nuit, vous avez aussi plusieurs obligations. De plus, vous devez respecter les obligations d’affichage des prix.